De multiples approches pour prendre soin de vous

La médiation familiale, c’est quoi ?

La médiation familiale est une démarche spécifique soutenue par un professionnel qui permet aux membres d’une famille, qui traversent une situation de conflit, d’incompréhension… de se rencontrer et d’aborder ensemble leurs préoccupations afin de prendre des décisions qui les concernent.

Le médiateur familial permet que chacun se sente en sécurité pour parler et entendre l’autre. 

Médiation Familiale à l'Espace Bien-Être de Barral à Die

La médiation familiale s’appuie sur des principes éthiques de liberté, de responsabilité et de compétences des personnes.

La médiation familiale a été introduite dans le Code Civil par la Loi du 4 mars 2002 relative à l’autorité parentale puis par la Loi du 26 mai 2004 relative au divorce.
Définition adoptée par le Conseil National Consultatif de la Médiation Familiale (2002)
« La médiation familiale est un processus de construction ou de reconstruction du lien familial, axé sur l’autonomie et la responsabilité des personnes concernées par des situations de rupture ou de séparation, dans lequel un tiers impartial, indépendant, qualifié et sans pouvoir de décision, le médiateur familial, favorise, à travers l’organisation d’entretiens confidentiels, leur communication, la gestion de leur conflit dans le domaine familial entendu dans sa diversité et dans son évolution ».

L’APMF (Association pour la Médiation Familiale) précise :
« La médiation familiale est un processus tiers, de construction ou de reconstruction de liens, axé sur le rétablissement d’un dialogue apaisé, l’autonomie, la liberté et la responsabilité des personnes concernées par des situations de rupture ou de séparation.
Le médiateur familial, tiers, impartial, indépendant, qualifié et sans pouvoir de décision ouvre un espace confidentiel en organisant des rencontres entre les personnes qui le sollicitent. »

Qui pratique la médiation familiale à l’Espace « Soins & Bien-Être »

Anne Dejour Cuerva

Voir la fiche détaillée

Une séance de médiation familiale : pour qui ? pour quoi ?

Avant, pendant ou après une séparation ou un divorce, pour réfléchir et décider à la façon de continuer à exercer ensemble des responsabilités parentales, en préservant les enfants du conflit.

La Médiation familiale peut alors vous permettre un travail sur :

  • La vérification de la décision de séparation
  • Les besoins des enfants, (pour chacun, individuellement, et pour la fratrie)
  • Les besoins des adultes
  • L’organisation de la vie quotidienne (la scolarité, la santé, les loisirs, la religion, les relations avec l’ensemble des membres de la famille…)
  • Les modalités d’accueil des enfants chez chacun des parents
  • La contribution financière de chacun des parents relative à l’éducation des enfants
  • La répartition des biens et les incidences financières de la séparation

Dans d’autres situations de désaccord ou de conflit, lors de :

  • Reconfigurations familiales, pour réfléchir sur les places de chacun et la nouvelle organisation matérielle et relationnelle…
  • Relations tendues entre parents et leurs enfants adolescents ou jeunes majeurs,
  • Conflits entre parents et grands-parents, pour lesquels les enfants peuvent être l’enjeu.
  • Concertations nécessaires pour prendre des décisions concernant un parent âgé
  • Situations de succession

Problèmes ou difficultés pris en charge

Couple / Conflit / Séparation / Divorce / Enfants / Grands-Parents / Jeune Adulte / CAF / Pension Alimentaire / Organisation Familiale / Résidence Alternée / Retraite / Maison de Retraite / Ehpad / Aidants / Fratrie / Gestion des émotions / Communication / Ecole / Collège / Voisinage / Employeurs / Salariés / Associations / Apaisement des conflits / Intérêt des enfants /Protection de l’enfance

Quelques informations utiles sur la médiation familiale :

Déroulement d’une séance

La démarche peut être à l’initiative d’une, ou des personnes concernées. On parle alors de médiation familiale conventionnelle. Elle peut également être initiée par une orientation judiciaire. Lorsqu’elle est ordonnée par un magistrat, il s’agit de médiation judiciaire. Dans ces deux types de situations, le cadre, les règles et les principes déontologiques de la médiation familiale s’appliquent de manière identique.
La distance géographique n’est pas un frein. Le médiateur familial peut envisager avec les personnes la possibilité d’utiliser un logiciel de vidéo-conférence.

PREMIER TEMPS: L’ENTRETIEN PRÉALABLE
La médiation familiale commence toujours par un premier entretien, individuel ou non, qui a pour objectif :
– de faire connaissance
– d’informer sur le cadre, les conditions et le déroulement
– de vérifier ensemble la pertinence de cette démarche à partir des demandes et des besoins exprimés

DEUXIÈME TEMPS: LES SÉANCES DE MÉDIATION
A l’issue de cette première étape, les personnes et le médiateur familial conviendront d’entretiens pour aborder ensemble les sujets qui les préoccupent. Quelques entretiens peuvent permettre aux personnes de prévoir entre elles les modalités de leur organisation, de leur relation et de prendre des décisions.

Des accords pourront être convenus et rédigés
Les accords pris ensemble en médiation pourront être rédigés avec l’accompagnement du médiateur familial. Les personnes en disposent et peuvent les transmettre à leurs avocats ou directement au juge pour une intégration dans une décision de justice.

Que dit la Loi ?

Le décret n°2003-1166 du 2 décembre 2003 créé « […] un diplôme d’État de médiateur familial […] ».
Par la loi n° 2002-305 du 4 mars 2002 relative à l’autorité parentale, et l’article 373-2-10 du Code Civil, le juge aux affaires familiales peut enjoindre ou ordonner un rendez-vous d’information sur la médiation familiale.
Par l’article 255 du Code Civil issu de la loi 2004-439 du 26 mai 2004 et du décret 2004-1158 du 29 octobre 20014 relatifs au divorce, le juge peut suspendre la procédure judiciaire en cours pour proposer aux époux une mesure de médiation et, (…) désigner un médiateur familial pour y procéder ».
Le décret 2015-282 du 11 mars 2015, paru au JO le 14 mars 2015 stipule la nécessité de justifier d’une tentative de solution amiable du conflit avant de saisir la justice. A défaut la décision du juge pourrait être d’autant retardée.
Faire homologuer un accord de médiation lui confère la même force exécutoire qu’un jugement.

Qui pratique la médiation familiale à l’Espace « Soins & Bien-Être » ?

Anne Dejour Cuerva

Voir la fiche détaillée

Salle de soins de l'Espace Soins et Bien-Être de Die
Salle de Massage de l'Espace Soins et Bien-Être de Die
Salle de soins de l'Espace Soins et Bien-Être de Die
Salle d'attente de l'Espace Soins et Bien-Être de Die
Salle de Massage de l'Espace Soins et Bien-Être de Die
Logo Espace Thérapeutes de Barral à Die

Espace Soins & Bien-Être
Espace Barral
7, rue des fabriques 26150 Die – France

Vous êtes thérapeute ou praticiens ?
Rejoignez l'Espace Soins et Bien-Être de l'Espace Barral à Die
En savoir plus

Copyright 2020 Espace Barral Tous droits réservés | Mentions légales | Crédit Photos : Alban Cousinié | Site Web : Céline Toucanne